Free delivery on orders over 100.00 € tax incl.

Le travail de la vigne et du vin

LE GREFFAGE

Le greffage consiste à assembler deux rameaux de vignes pour créer une nouvelle vigne.

La première étape commence par l'ébourgeonnage du "pied mère", les bourgeons sont supprimés.

Ensuite le greffon est greffé sur le "pied mère" à l'aide d'une machine manuelle.

L'assemblage est terminé.

PEPINIERE

Après quelques semaines dans les caisses, le bourgeon a éclot et la pousse donne des feuilles. Afin de permettre à ce nouveau pied de vigne de se développer, il est mis en terre, ce qui va lui permettre de se nourrir.

Pour cela, une terre bien émiettée et facile à travailler est indispensable. Les racines presque inexistantes, ainsi que la tige et les feuilles très fragiles vont demander un travail minutieux. La terre devra "couler" sur le plant sans blesser le jeune pied de vigne. Quant à la bonne texture du sol, celle-ci permettra le bon développement du pied et apportera la nourriture nécessaire au développement des racines et du feuillage. C'est tout cela qui donnera la force nécessaire pour produire un vin de qualité dans les années suivantes.

Après plusieurs semaines, le plant continue son développement. Afin de ne pas concurrencer les racines qui doivent se développer en bas du port-greffe, il faut supprimer celles qui se sont développées au niveau du greffon. Pour cela, il suffit de dégarnir le plan. De cette manière les racines néfastes n'ont plus de nourriture, sèchent et disparaissent

Le sol va rester ainsi pendant 1 à 2 semaines, le temps de laisser les racines néfastes se dessécher. Afin de permettre un développement optimale, si la météo est trop sèche, un arrosage très copieux sera nécessaire: l'eau pourra couler dans la "raise" et donc alimenter les racines.

PLANTATION

Avant de planter les vignes, une préparation du sol est nécessaire. Cela commence par un labourage afin de permettre aux racines de se développer dans de très bonnes conditions

Après le labour, la surface est émiettée ; elle est un peu tassée (avec le rouleau lisse), tout en un seul passage du matériel. Cette technique permet à la terre de conserver la fraicheur, et de faciliter la marche pour la prise de mesures et la réalisation manuelle de la plantation. La prise de mesures pour une plantation manuelle est très importante. Sa bonne réalisation permettra un passage facilité pour le matériel pour toute la vie de la vigne.

Pour planter un pied, un trou est préalablement creusé à l'aide d'une pelle spéciale, appelé "plantoir". Puis, le cep est placé dans le trou, les racines, bien placées, sont recouvertes de terre qui est tassée, afin de donner la nourriture nécessaire au plant de vigne. Puis  le trou est entièrement bouché. La "cire" de couleur verte, qui recouvre le greffon (la "tête" du cep) évite le dessèchement du cep qui est encore fragile.

Afin de faciliter l'écoulement des eaux de pluies, des "sillons" sont effectués par un travail superficiel du sol ; ceci va faciliter le repérage des rangs et donc des ceps encore peu visibles.

Maintenant, il suffit d'attendre. La météo clémente va permettre le développement des "tiges", des feuilles et des racines, qui lui permettront de puiser les nutriments nécessaires à son bon développement et d'assurer la photosynthèse.

Après deux semaines environ, la tige et les feuilles font leurs apparitions et les ceps commencent à pousser.